matériel
astro
 

Webcams

   
  présentation  

Encore une page sur les webcams ?
Non ! ... une page contre les illusions que peuvent distiller les autres pages webcams ! (les frères Ripolin ne font plus de peinture, ils font des webcams)

Deux intuitions à réviser :
    - la webcam c'est pas cher
    - la webcam c'est facile
(vous avez admis d'avance qu'une webcam ne remplacera pas une AUDE ou une SBIG pour le ciel profond)

   
  la webcam c'est pas cher  
  la base pratiquement indispensable très utile
vous l'avez
sans doute déjà
(instrument + oculaire) oculaire grand champ
tube allonge
Barlow
à acheter webcam
adaptateur
filtre IR
flip-mirror
oculaire réticulé
pas cher Quickcam d'occasion + adaptateur bricolé filtre IR Baader 37 €
flip mirror Vixen 77 €
 
plus cher ToUcam Philips Pro II
+ adaptateur (120 €)
flip mirror Meade 249 €
flip mirror Truetech 150 £
Meade 12,5 mm   150 €
Vixen   250 €

Bonne surprise, les logiciels sont gratuits, grâce au dévouement de développeurs bénévoles (voir ci-dessous)

   
  la webcam c'est facile  

Les ennemis traditionnels de la photo argentique n'ont pas disparu :

  • rigidité globale : trépied, fixation de l'instrument, montage de la webcam (tirage important, flexions, surtout en bout de Barlow)
    parade : motorisation et vibrations etc ... , réglage fluide du jeu de l'entraînement équatorial
  • grosse différence de tirage : webcam versus visuel et avec/sans barlow (+ shift de mise au point dans les Schmidt-Cassegrain)
    parade : tube allonge avant la webcam, étalonnage mise au point. Si le foyer de votre instrument n'est pas assez sorti, le seul espoir est d'ajouter une barlow avant le flip-Mirror, sans garantie ...
  • turbulence (du ciel, de parois, instrumentale)
    parade : mise en température de l'instrument (jusqu'à 1 voire 3 heures !) - turbulence de parois : s'installer sur une pelouse avec un horizon dégagé (attention à la stabilité du sol et aux vibrations en marchant) - turbulence du ciel : déménager (!)
  • la collimation foireuse ne pardonne pas
    parade : collimater   un Schmidt-Cassegrain (fréquent mais assez facile) - une lunette (plus rare, à confier de préférence à un atelier spécialisé - ne pas bricoler un objectif sans être certain de votre compétence, déréglage total garanti).
  • froid, fatigue : peut-être est-ce parce que j'ai davantage mes marques en argentique, mais je trouve qu'il y a plus de boulettes à faire en numérique
  • pas d'improvisation dans l'installation du micro : table et chaise indispensables - visière d'écran très utile. Le froid est l'ennemi des batteries; comme pour les motorisations, prévoir large.
  • séance assez longue, piles/accus en conséquence
    parade : batterie pour la raquette, le micro, la résistance anti-buée. Batteries au plomb auto/moto, ou, idéales, scellées "Dryfit" qui supportent beaucoup mieux l'inactivité et la décharge profonde. Capacité d'au moins 5 Ah, si possible 10 ou 12; au-dessus, ce n'est utile que pour un séjour avec plusieurs nuits consécutives sans accès au secteur.
   
  les logiciels sont fantastiques  

Ben oui, mais pas faciles à utiliser. Attendez vous à nombre de blocages lors de la prise en main (voire plantages), ce sont des logiciels gratuits, il n'y a pas de garde-fous ni de récupération automatique du système.

Mais surtout, les résultats de haut niveau que vous pouvez voir sur de nombreux sites ne viennent pas tout seuls : la maîtrise des fonctions et des effets des paramètres nécessite un gros investissement.

  minimum * plus fouillé efficacité maxi
pour les
télécharger
AVI2BMP
REGISTAX 1
REGISTAX 4 IRIS
mode d'emploi livre de C. Béthune site Registax
traduction en français
site de C. Béthune
HAlfie (voir "articles")
F. Dubreuil
(et aussi HAlfie)
    (*) le "minimum" est aujourd'hui obsolète et n'est plus disponible en téléchargement
   
  début astro observations récentes astronomy   accueil
Accueil
home page
Home
plan du site
Plan
Haut de la page  
D. Césari - droits réservés - contact
Dernière mise à jour : 13 mars 2007